Info

MARIE-CLAUDE, une vie de labeur - Chroniques paysannes du XXIeme siecle.

Alain, le pere de Marie-Claude, pendant le reaps familial du samedi midi. Alain a 68 ans. Il a officiellement pris sa retraite d agriculteur depuis 10 ans en ayant transmis une partie de l exploitation a sa fille. Mais il continue de travailler sur la ferme en participant a la traite des vaches, 2 fois par jour, ce qui represente une bonne demi-journee de travail. C’est avec une pointe d amertume qu il parle aujourd hui de sa vie d agriculteur: « on s’est agrandit et puis au final, on a rien gagne », tant il constate que sa fille doit travailler dur - certes, accompagnee de son oncle Regis - pour maintenir l exploitation a flot.
Fils de paysans, c’est des l age de 8 ans qu Alain a commence a traire les vaches. Son pere, natif d un village voisin est decede en 1999 d un cancer des poumons qui, selon Alain, aurait ete cause par la manipulation des produits phytosanitaires
Outre, une maladie chronique pour laquelle il doit etre suivi regulierement, Alain a ete victime d un decollement de la retine et malgre l operation qui d apres lui a ete realisee trop tard, ne voit presque plus que d un seul oeil.
« J’suis pas beau de la tete » lachera Alain pour dire qu’il n aime pas se voir en photo !

Filename
CRO0241057.jpg
Copyright
Corinne Rozotte / Divergence
Image Size
4000x2667 / 3.5MB
Contained in galleries
MARIE-CLAUDE, Une Vie de Labeur #1 - Chronique paysanne du XXI ème siècle
Alain, le pere de Marie-Claude, pendant le reaps familial du samedi midi.   Alain a 68 ans. Il a officiellement pris sa retraite d agriculteur depuis 10 ans en ayant transmis une partie de l exploitation a sa fille. Mais il continue de travailler sur la ferme en participant a la traite des vaches, 2 fois par jour, ce qui represente une bonne demi-journee de travail. C’est avec une pointe d amertume qu il parle aujourd hui de sa vie d agriculteur: « on s’est agrandit et puis au final, on a rien gagne », tant il constate que sa fille doit travailler dur  - certes, accompagnee de son oncle Regis - pour maintenir l exploitation a flot.<br />
Fils de paysans, c’est des l age de 8 ans qu Alain a commence a traire les vaches. Son pere, natif d un village voisin est decede en 1999 d un cancer des poumons qui, selon Alain, aurait ete cause par la manipulation des produits phytosanitaires<br />
Outre, une maladie chronique pour laquelle il doit etre suivi regulierement, Alain a ete victime d un decollement de la retine et malgre l operation qui d apres lui a ete realisee trop tard, ne voit presque plus que d un seul oeil. <br />
« J’suis pas beau de la tete » lachera Alain pour dire qu’il n aime pas se voir en photo !